Livraison gratuite sur Aix en Provence et dans toute la France à partir de 50€ d'achat

La maladie cœliaque

J’ai souhaité commencer cet article par mon témoignage. En effet, j’ai été diagnostiquée malade cœliaque il y a maintenant 8 ans, j’ai dû totalement m’adapter et changer mon alimentation en excluant le gluten de mes placards ! 

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune, c’est une intolérance au gluten pouvant entraîner des conséquences graves, ce qui oblige un régime strict sans gluten.

Comment j’ai appris que j’avais la maladie cœliaque ?

J’étais très fatiguée, et très souvent malade, diarrhées régulières sans pouvoir faire de lien avec ce que j’avais pu manger. Ça s’est accentué et j’ai commencé à perdre du poids. Je faisais alors un stage dans une entreprise d’agroalimentaire spécialisée dans les produits bio et sans gluten justement. C’est en discutant avec une collègue de travail de mes symptômes qu’elle m’a alerté sur cette maladie qui m’était alors inconnue. J’ai donc fait des tests sanguins puis une biopsie qui a confirmé le diagnostic de la maladie.

J’ai arrêté du jour au lendemain le gluten et je n’en ai jamais plus remangé intentionnellement, oui car évidemment il m’est arrivé des petits accidents 🙁 . Aujourd’hui, je n’ai plus aucun symptôme :).

Sensibilité, intolérance, allergie ?

produits sans gluten

On entend de plus en plus souvent le terme d’intolérance au gluten mais quand est-il réellement ?

Comme expliqué plus haut : intolérance au gluten = maladie cœliaque

C’est donc une maladie auto-immune, le gluten va provoquer une réaction immunitaire de l’intestin grêle, détruisant avec le temps les villosités intestinales qui permettent une bonne assimilation des nutriments, vitamines, minéraux, causant ainsi les symptômes suivants : fortes douleurs abdominales et musculaires, diarrhées, fatigues, des problèmes de digestion, un manque d’énergie, troubles du comportement et déséquilibres hormonaux ou encore des maladies osseuses ou de l’anémie. L’arrêt du gluten devient ainsi une nécessité. 

Mais on peut également souffrir de symptômes sans pour autant être cœliaque, on dit que ces personnes sont sensibles ou qu’ils ont une hypersensibilité au gluten. Il n’y a aucune réaction du système immunitaire (pas de développement d’anticorps). On peut ressentir des maux de ventre, des migraines, ballonnement, diarrhée, fatigue, côlon irritable, anxiété, douleurs articulaires, etc. 

Les allergies elles, ne sont pas liées au gluten mais à une céréale en particulier (comme le blé), provoquant un développement immédiat de symptômes en cas de contact avec l’allergène, à l’inverse de l’intolérance.
On peut alors avoir des rougeurs, œdème, démangeaisons, eczéma, rhinite ou encore un choc anaphylactique pouvant entrainer un décès dans les cas les plus graves.

Fermer le menu
×
×

Panier